REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

Chargement...

Syndicat CFTC Groupe Air France

CFTC Air France

Log in Register

Log in

Adhérer

Logo CFTCAF 2019 HD carré3

French English Italian Spanish
retour

Seuls, face à de nombreuses craintes, nous, les PNC des trois bases, vivons un quotidien professionnel insupportable, lâchés par une direction parisienne, qui se décharge de ses responsabilités sur l’encadrement local.

Nous sommes SEULS face aux rumeurs et menaces à peine cachées.

NON,

le rattrapage financier que pourrait réclamer les PNC Basés ne met pas en péril les Bases Province, il ne s’agit que d’un dû légalement acquis que chacun en son âme et conscience réclamera, ou pas, en temps et en heures : la loi est la loi…

De nombreux exemples nous montrent que de grosses sommes d’argent ont été obtenues par d'autres catégories professionnelles de la compagnie, suite à des procès perdus par celle-ci.

Air France n'a jamais culpabilisé nos collègues.

Cette situation ne serait qu'un prétexte et non une raison valable de procéder à d'éventuelles fermetures.

 

NON,

ne culpabilisons pas, pour les déficits engendrés par les Bases Province, pourquoi n'avons-nous aucune information précise sur les autres secteurs : moyen et court courrier, Antilles, sont-ils plus rentables ?

Pourquoi devrions-nous assumer le manque de réactivité et de prises de risques diverses que nos concurrents low-cost ont su exploiter ?

Nous sommes un des secteurs de l'entreprise, où les efforts ont été les plus visibles : compo PEQ, rentabilité rotations, réserves de 09h00, OK vols, disponibilité, arrivées tardives, économies faites sur les nuitées équipages, navettes, etc.

NON,

nous n'avons pas à rougir de tous ces efforts, ces investissements « passent à la trappe » et pour un grand nombre d’entre nous, peu ou pas d'évolutions salariales dues à une mauvaise répartition des tâches, sans cesse dénoncée. Nos hauts dirigeants n’en n’ont jamais tenu compte.

Ces mêmes dirigeants qui jamais n’ont soutenu l'investissement de ces personnels, se contentant de répéter sans cesse : « les résultats ne sont pas là ! » mais nous les PNC basés, nous avons rempli notre contrat.

« À eux de trouver les vraies raisons de ces mauvais chiffres ».

 

NON,

nous n'acceptons pas le manque d'intérêt que porte notre direction, au sort des 600 PNC.

 

NON,

nous ne sommes pas des moutons, mais nous souhaiterions que de nouvelles négociations à l'initiative de l'entreprise, soient ouvertes à nouveau et que les représentatifs actuels, prennent leurs responsabilités. Pour la rémunération, les choses sont claires en ce qui concerne les règles d'utilisation, le chantier doit être ouvert, pour que les particularités provinciales - bien que celles-ci, ne leur en déplaisent, soient rentables - doivent êtres prises en compte, pour assurer la continuité de notre activité en Base. À moins qu'un projet industriel sous-jacent non assumé, ne soit la vraie raison de cette débâcle sociale ?

CFTC La Vie à Défendre…

Vous devez être enregistré pour poster un commentaire.

CFTC GROUPE AIR FRANCE
BP 12072
95723 Roissy Charles de Gaulle cedex

Copyright @CFTC AIR FRANCE 2018