REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

Chargement...

SYNDICAT CFTC GROUPE AIR FRANCE

CFTC AIR FRANCE

Connexion S'enregistrer

Connexion

Adhérer

Logo CFTCAF 2019 HD carré3

French English Italian Spanish

Syndicat CFTC GROUPE AIR FRANCE, bienvenue chez vous...Accueil

des pays touchés par le virus Ebola, comme la Sierra Leone ou la Guinée. Une hôtesse de l'air témoigne de son inquiétude sur France Info. Un syndicat, minoritaire, a lui lancé une pétition pour réclamer l'arrêt de ces dessertes à risques, même si le personnel a le choix de voler ou non.

Malgré la flambée du virus Ebola en Afrique de l'Ouest, les liaisons entre la France et cette partie du monde sont toujours assurées par la compagnie Air France.

C'est le cas notamment pour la Guinée, à l'aéroport de Conakry, et à Freetown en Sierra Leone. Deux pays particulièrement touchés par l'épidémie, avec près de 800 morts parmi les 1.229 recensés pour l'instant par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cette situation inquiète depuis plusieurs semaines désormais le personnel de la compagnie. Hôtesses de l'air et stewards craignent pour leur santé. Depuis le début du mois de juillet, ils ont d'ailleurs le droit de refuser d'embarquer sur un vol pour ces destinations à risque.

"Moi je suis mère de famille, et j'ai pas envie d'avoir quelque chose que je peux transmettre à mon fils" (Laëtitia, hôtesse de l'air chez Air France)

Parmi le personnel navigant inquiet, il y a Laëtitia, hôtesse de l'air chez Air France. Elle refuse catégoriquement les liaisons à destination des pays à risque.

Article France Info du 19 Aout 2014

Veuillez vous enregistrer pour pouvoir poster un commentaire.

CFTC GROUPE AIR FRANCE
BP 12072
95723 Roissy Charles de Gaulle cedex

Copyright @CFTC AIR FRANCE 2018